Témoignages

Témoignage de son époux à l'occasion de la cérémonie

Le 19 juillet 2008

MARIE-France, nous avons trouvé tes confessions. Il faut que l’assemblée sache :

Tu retraces ton enfance au Maroc où tu racontes dés l’âge de 5 ans ton premier grand stress sur la santé de ta maman. Tout au long de ton adolescence, les récits qui suivent ne sont que des poursuites par la hantise de la maladie vis-à-vis de ta maman et de ta sœur. Cette charge sera si intense que ta vie de femme sera poursuivie par l’anorexie. Tu ne seras jamais épargnée.

En 2002. : Tu croyais que tes parents se déplaçaient pour ton cadeau d’anniversaire, ils vont t’annoncer la récidive du cancer de ta maman.

Ce que tu redoutais depuis ta petite enfance, en janvier 2006 tu vas l’affronter avec courage et dignité au décès de ta maman. Tu continueras à t’effacer toi l’aînée, tu continueras à subir, tu ne te plaindras JAMAIS !!

MARIE-France, ton cœur était à la démesure de ton esprit. Il a décidé ce 15 juillet 2008 de t’envoyer dans l’immensité céleste, afin d’y déverser ton amour infini pour l’éternité.

Tu aimais que l’on t’appelle Marie, alors MARIE, nous allons voyager un petit instant dans cet univers de la pensée qui reste notre seul lien avec TOI.

Ton époux te dédie ce morceau de musique et CRIE son désespoir et son amour à la grande dame et maman que tu étais !!

(REX TREMANDEA de Mozart)

JL

Sandrine

Le 19 juillet 2008

Tu n'avais fait que la moitié de ton chemin sur cette terre, mais que de bonheur tu as apporté à toutes les personnes que tu as cotoyées. Cela fait cinq ans que nos chemins se sont croisées et tu as pris une si grande importance dans mon coeur. Tant de confidences partagées de joie et de peine. Tu as toujours été présente. Comment vivre sans toi ?...

Tu laisses derrière toi un si grand vide, ton geste est dur à comprendre, car je t'aime tellement, mais l'Amour que j'ai pour toi, même si je dois bien te l'avouer a d'abord été un sentiment de colère et de révolte contre toi ; pourquoi tu nous fait ça, et comme toujours, nous être humain on pense à nous, mais toi, toi qui devais souffrir d'un mal si profond que pour toi, la seule façon d'arrêter cela était ce geste... j'aurais voulu qu'il en soit autrement certes. Je t'aime.

Un rayon de soleil s'est éteint à tout jamais sur cette terre, mais une étoile merveilleuse est née. De là où tu es, continue de prendre soin de tes enfants que tu aimes tant, de ton époux et de ta merveilleuse petite Eva.

On dit que là où tu es maintenant se trouve un monde merveilleux, un monde paisible, rempli de douceur, de légereté, un monde rempli de fleurs, un havre de paix et que là, les bras ouverts, se trouvent des êtres qui te sont chers, ta petite maman adorée, tes jumeaux, tes toutous, je sais que tu n'es pas seule.

À la pensée de ne plus t'entendre, te voir, mes yeux se mouillent et mon coeur se serre. Mais tu resteras à tout jamais dans mon coeur. J'ai du mal à te dire adieu, alors se sera juste un au revoir.

Affecteusement, ta petite Sandrinette.

Jeremy

Le 26 juillet 2008

Une grande pensée à Madame Ricoud tu resteras toujours dans mon coeur

MONSIEUR USCLADE

Martine C.

Le 26 juillet 2008

chers tous......on dit toujours que les enfants ne se rendent pas comte, en fait ce n'est pas vrai. Ils entendent les choses, les comprennent à leur manière et de là peuvent naître l'angoisse, la peur...de la mort ou d'autre chose. Je pense qu'il faut tout expliquer aux enfants et l'histoire de Marie France en est la preuve. Leur expliquer aussi que les soucis des adultes ne sont pas les leurs et qu'ils ont droit à l'insouciance de leur âge. Marie-France n'a pas eu droit à cela. Mon dieu, quel gachis...... c'est bien que vous ayiez trouvé ce journal....au moins une explication à ce geste. Le pire c'est que tout cela c'est une histoire d'amour.....mal donné, mal compris, mais amour quand même. Vous, cet amour il va vous aider à vivre, car c'est grâce à vous qu'elle a tenu aussi longtemps.

je pense très fort à vous tous et j'espère vraiment que savez où me trouver si vous le désirez.

je vous embrasse

Martine

Isabelle

Le 27 juillet 2008

Pour notre cousine et les siens,

Je suis contente d'avoir eu avec toi ces échanges mails et donc ces dernières "tendresses" entre nous...

Nous n'avons pas décerné dans tes messages cette souffrance que tu as si bien cachée à tes proches et nous autres. En te lisant, nous comprenons certaines détresses, certains appels au secours, mais si bien camouflés que nous restons désemparés. mais nous respectons ton choix et te gardons au chaud dans notre coeur.

Tu débordais d'amour et tu l'as distribué aux tiens...ils garderont ce souvenir de toi et c'est le plus beau cadeau d'une mère et d'un être. Tu n'as pas pu te libérer des démons de l'enfance et de l'adolescence, c'est la seule chose qui me désole et me chagrine.

Quand nous pensons à toi, nous pensons au blanc, aux roses blanches, aux fleurs de lys, à toutes ces petites fleurs blanches si belles mais parfois si éphémères.

L'amour est toujours là et restera toujours ....

Nous t'embrassons et nous restons à l'écoute de ta famille car malgré l'éloignement, nous tenons à rester disponibles envers eux.

Bisous à vous tous

isabelle, aline, rémi, gigi, céline....

Christelle Tison

Le 29 juillet 2008

Quelle tristesse en apprenant le départ soudain de Marie-France, j'ai eu très peu d'échange avec cette maman qui me parraissait être une grande dame à vouloir s'occuper des enfants, à les garder, à leur faire découvrir pleins de choses et à vouloir s'investir à fond...Quelle joie quand je suis repartie de sa maison malgrè que mon petit garçon assez bouge bouge ne nous a pas trop laissé discuter.Je me suis dit que dans mes galères nounou, j'avais trouvé la perle des mamans nounou. Et puis n'habitant pas le même quartier, elle aurait éprouvé des difficultées à prendre d'autres enfants de son quartier pour les sorties d'école. Cependant, j'aurais souhaité prendre de ses nouvelles puisque dans le parc nous y sommes pratiquement tous les jours. Je garde en mémoire sa gentillesse ainsi que celles des membres de sa famille que j'ai pu rencontrer et avec qui j'ai pu échanger quelques messages. Elle me paraissait très réfléchie et j'accepte le geste qu'elle a pu s'infliger, seulement c'est certain que l'on peut avoir le sentiment que c'est du gâchi. Je garderais toujours une pensée pour Marie-France.

Merci Marie-France et reposez en paix.

Christelle, une maman

Sandra (superdada edp)

Le 30 juillet 2008

Quel bel hommage que vous rendez là à votre maman, lire cette page est à la fois émouvant et angoissant... Votre maman était une femme admirable...

Les mots sont bien peu, mais toutes mes pensées vont vers vous...

Amicalement, Sandra.

Laetitia

Le 1er août 2008

Quel bel hommage rempli d'amour...

Votre Maman avait l'air de vous donner tellement d'amour... elle vous aimait plus que tout, mais elle a décidé de vous quitter. Respectez ce choix et ne gardez en vous que des souvenirs heureux partagés avec elle. De là-haut, elle veille sur vous.

Courage.

Agnès (Agnesk edp)

Le 4 août 2008

A travers cette magnifique page dédiée à votre Maman, on peut deviner tout l'amour que vous lui portez. Votre Maman était un femme courageuse et admirable.

Toutes mes pensées s'envolent vers vous à l'occasion de cette difficile épreuve.

Amicalement,

Agnès

christiane delmedico

Le 5 août 2008

Marie-France était l'empreinte d'un ange. Tout était humain chez elle tout était bonté, tout était générosité. il n'y avait absolument aucune trace de mesquinerie, de méchanceté "tout était merveilleux" chez Marie-France.

Nous étions collègues de travail 4 années durant et dieu sait si elle nous en confiait des secrets, des soucis.... c'était enchantement d'être à ses côtés.

Multiple splendeur que Marie-Fance.

Elle adorait par-dessus tout sa famille, mon dieu que ses enfants comptaient pour elle, son SEB comme elle l'appelait!!

Soyez fiers d'avoir eu cette maman tout amour. Une étoile est montée au ciel. Elle vous voit et est toujours présente parmi vous.

Beaucoup d'amour pour ma collègue et pour vous ses enfants. CHRISTIANE

CAPRERA Marie-françoise belle-fille de Giovanna CAPRERA qui travaillait au LAMA CEA GRENOBLE

Le 6 août 2008

J'ai connu votre maman lorsque nous avons fait la formation assistante maternelle. Nous avons beaucoup discuté ensemble .Quand EVA est née nous étions au centre de croix rouge, nous avons toutes applaudi quand elle nous a appris la super nouvelle.

C'était la plus heureuse des mamies.

A la fin de la formation elle avait amené le champagne,les gateaux et elle avait fait des photos.

Lorsque j'ai appris son décés cela ma fait très mal, elle était très gentille, très douce.

Je suis vraiment de tout coeur avec vous

MARIE-FRANCOISE CAPRERA

Karo

Le 9 août 2008

C'est un bel hommage que vous avez fait à votre maman.

Pour moi elle a été une personne très chere, elle a été ma nourrisse pendant 13 longues années, c'était ma 2ème maman, je n'oublierai jamais les bons moments passés avec elle, Jean-luc et vous seb et sandra.

A la voir on aurait jamais pensé qu'elle souffrait autant car elle était si joyeuse devant nous, c'était une maman extraordinaire.

Tu resteras toujours dans mon coeur Marie-france et je serai toujours là pour ton cher mari et enfants et petite fille que tu aimais tant.

Toutes mes pensées sont pour toi

karolyne

Serge et Edwige EYRAUD

Le 9 août 2008

J'ai lu votre lettre avec beaucoup de tristesse et d'émotion ; je ne connaissais pas votre maman mais je pense que c'était une personne très bien, très gentille, très affectueuse et s'occupant beaucoup de sa famille ; je connais bien Arlette qui est pour nous une amie, Serge m'a souvent parlé de Jean-Luc, Patricia et leur papa avec qui il avait passé d'agréables moments étant enfant, et nous sommes très touchés par le malheur qui vous frappe ; j'espère que la petite Eva va illuminer votre vie et vous donner l'espoir qu'il faut survivre malgré tout pour lui apporter tout l'amour qu'elle attend de vous ; je sais très bien que les paroles n'appaisent pas une aussi grande douleur mais vous avez pu, grâce aux écrits laissés par votre maman, connaître la souffrance qu'elle endurait et dont elle n'avait jamais pu parler à quiconque ; il ne faut pas garder en soi une aussi grande souffrance, ayez le courage de parler de vos soucis, de vos angoisses à quelqu'un, un proche ou une personne étrangère à votre famille ; je vous souhaite à tous "bon courage" et vous embrasse tous très fort.

Un petit mot à Jean-Luc : "Serge serait content de te voir si tu viens chez maman, ça lui ferait plaisir, il le lui a dit hier car on est passé la voir" ; à bientôt peut-être.

Serge et Edwige EYRAUD - 07 SOYONS

Pharmacie Delavenne

Le 9 août 2008

Très attristés par cette disparition, nous remercions néanmoins toute la famille de Mme RICOUD, cliente au combien fidèle et souriante, de nous avoir prévenu par ce gentil mot.

Ce moment douloureux sera apaisé par le souvenir de sa gentillesse et de son sourire.

Reposez en paix Marie France.

Un grand merci à la famille qui perpétue sa mémoire par ces messages.

Guillaume RONCO et toute son équipe

MARIE PIERRE VAQUER

Le 9 août 2008

Mes yeux sont rougis de larmes en lisant ce témoignage, que de souffrance qu'elle a cachée,j'en savais quelques unes, elle toujours souriante, prête a rendre service, je suis en colère contre elle, mais je lui pardonne du plus profond de mon être, si je sais que là où elle est elle est apaisée et heureuse. C'est elle qui l'a choisi, elle a pu enfin etre libérée de toutes ses angoisses, qu'elle repose en paix.

Moi qui l'ai connue, c'était une fille formidable, avec un grand coeur et je sais de quoi je parle, ces moments avec elle quand mes enfants étaient petits, ces crises de rire resteront à jamais gravés.

A vous JEAN LUC, SEBASTIEN, ET SANDRA restez toujours soudés comme vous l'avez toujours été, car de là haut je sais quelle veillera toujours sur vous.

AMITIEES SINCERES.

PRADAL Caroline (petite Caro comme elle me surnommait)

Le 11 août 2008

J'ai travaillé plusieurs années avec Marie au CEA de Grenoble.

Je me suis beaucoup confiée a elle. Elle était toujours là pour m'écouter. Elle aussi me parlait très souvent de la maladie de sa maman, du moral de son papa et de ses enfants. Surtout des années où elle s'est occupée si bien de ses 2 enfants. Les devoirs, l'école. Je crois que ce fut ses plus belles années. Elle en parlait avec tant de bohneur mais avec nostalgie aussi. Elle aurait aimé remonter les années. Elle est venue me voir, l'année dernière, à la clinique pour la naissance de mon petit Hugo. Elle est venue me voir à la maison et je lui ai également rendu visite chez elle. Elle me disait qu'elle s'ennuyait et que les journées étaient longues. Qu'elle regrettait beaucoup les années au LAMA (CEA). Elle m'avait promis de me faire connaître sa petite Eva, mais elle n'en a pas eu le temps.

Repose en paix ma Marie.

Maintenant tu ne souffres plus.

Beaucoup de courage à son mari et à ses enfants.

Monique Fuentes Quercia

Le 19 août 2008

Ce récit est trés émouvant et ca prouve à quel point elle était angoissée et pas bien dans sa peau.

Je connais Marie-France depuis des années, c'est vrai que je ne l'ai pas vue depuis pas mal de temps, je l'apercevais de temps en temps quand elle sortait ses chiens.

Quand je me suis retrouvée seule avec mes enfants qui étaient en bas age à l'époque, 4 ans et demi et un an et demi, je n'avais pas de travail ni d'argent, Marie-France comme bien d'autres personnes, me faisait les courses, c'était sympa, car à ce moment-là je la connaissais que depuis 4 ans à peu près.

Je l'ai vue la semaine avant son décés, elle était avec Sandra et sa petite fille Eva, elle avait l'air trés heureuse, toujours avec le sourire, mais personne ne sait vraiment ce qui se passait au fond d'elle, elle ne le montrait pas.

Je pense qu'elle avait une bonne raison pour faire ce qu'elle à fait et beaucoup de courage.

Pour Jean-luc, Sandra et Sébastien, je suis de tout coeur avec vous, n'oubliez jamais la femme et la maman formidable qu'elle était.

Repose en paix.

Monique

Karo

Le 25 août 2008

Aujourd'hui toutes mes pensées sont encore plus fortes que d'habitude pour marie-france (ma nounou), elle aurait eu 51 ans.

Tu nous manques beaucoup marie-france, tu resteras toujours dans mon coeur.

Repose en paix et je t'envoie ces mille baisers.

karo

Valérie MORIN

Le 28 août 2008

J'ai travaillé 3 ans avec Marie-France. Dès mon arrivée dans l'entreprise, elle m'a accueilli à bras ouvert. La gentillesse même, rien que du bon, toujours à l'écoute, j'aurai tellement voulu lui donner plus....

Tu resteras pour toujours dans mon coeur ma petite Marie-France.

J'espère que tu as trouvé la paix.

Merci à ta famille de nous avoir permis de partager "tes secrets", c'est un hommage exceptionnel.

Dominique S-C

Le 1er septembre 2008

Tristesse, larmes pour tous ceux qui t'aiment,
Douleur, souffrance, désespoir pour toi,

Si grande est ton absence,
Ton amour reste présent,

Ton sourire rayonnant,
Ta douceur, ton amitié, ta compassion
Pour toujours en nos cœurs

Béatrice G

Le 1er septembre 2008

Beaucoup d'émotion en lisant ce site. J'ai connu mme Ricoud car nos enfants se connaissent. Une personne charmante, toujours souriante. Une semaine avant son départ, nous nous sommes rencontrées en fin de matinée au parc, nous avions discuté un petit moment des choses de la vie : entre autre sa joie d'être grand mére d'une petite fille, de la disparition de son chien, des enfants ... C'était toujours un plaisir de la voir.

Aujourd'hui il n'y a pas un jour qui passe sans que je pense à elle.

Reposez en paix

Courage à sa famille

Marie (Pounky Edp)

Le 5 septembre 2008

J'ai mis du temps a venir lire ce site... peur de rentrer dans l'intimité d'une famille endeuillée que, de plus, je ne connais pas, peur surement aussi de percevoir votre douleur de trop près.

Quel dechirement de perdre une maman, une grand mere, une femme. Aujourd'hui j'imagine la peine que vous pouvez ressentir, en lisant les confessions puis les temoignages on se rend compte a quel point la femme, la mere avec qui vous avez vecu etait formidable, aimante, passionnée par sa famille et ses proches.

Sandra, tu tiens dans tes bras le petit rayon de soleil de votre famille, meme si il ne faut pas que votre bonheur repose uniquement sur ses freles epaules, ta maman continuera a vivre dans les histoires que tu lui raconteras, quand tu lui expliqueras à quel point sa grand mere etait formidable, et, bien sur, elle vit a jamais dans vos coeurs a tous.


Je vous souhaite de surmonter au mieux cette epreuve, montrez lui que vous pouvez continuer a etre heureux meme si cela vous semble peut etre encore impossible à l'heure qu'il est.

Géraldine (cousine de Karo)

Le 16 septembre 2008

Triste nouvelle lorsque Karo m'apprend le décès de votre maman et de votre femme.

Les premiers sentiments recontrés étant de l'étonnement et de l'incompréhension, aprés lecture de ses écrits je comprends peu à peu la souffrance de la fille, la femme et la maman qu'était Marie-France.

Je comprends la douleur de la perte d'un être cher et je vous souhaites de trouver la force de surmonter cette difficile épreuve.

Le temps apaise les blessures.

Que Marie-France repose en paix.

Amicalement

ma petite soso

Le 25 novembre 2008

Marie-France, en lisant ce site je suis en colère. Nous avons vécu la même histoire à quelquechose près, je regrette énormément de ne pas avoir passé plus de temps avec toi, pourtant le temps on l'avait. On avait tellement de choses à se dire, je regrette mais hélas tu n'est plus là ; tu me manques, tu étais exceptionnelle.

Bon courage à la famille.

Ps: tu étais une mère pour moi

Céline (cécé25 d'EDP)

Le 23 juin 2009

Je viens de découvrir ce site. C'est un très bel hommage à votre maman. Je suis tout émue d'avoir lu tout cela. Plein de pensées pour toute la famille dans cette rude épreuve.

Karo

Le 15 juillet 2009

Marie-france

Ca fait déjà 1 an que tu nous as quittés et il n'y a pas un moment où on ne pense pas à toi. Je me rappelle de tous les bons moments passer avec toi et ta petite famille. De là où tu es je t'envoie tout pleins de bisous et tu resteras toujours ds mon coeur.

Karo

Sandrine Le Guay

Le 15 juillet 2009

Ma petite Marie-France

Tout simplement, te dire que tu est toujours dans mon coeur.

Déja un ans que tu est partie, tu me manques beaucoup, ta gentillesse, nos discussions, nos emails, tant de choses qui faisaient que c'était TOI avec un grand coeur et une belle âme...

Je t'aime, sache que tu est toujours avec moi.

Ta petite Sandrinette

Mélisse (EDP)

Le 24 juillet 2009

Je viens de parcourir le site et je suis toute retournée. Imaginer qu'une telle souffrance puisse être dissimulée pendant tant d'années, ça me bouleverse et ça m'effraie... J'admire le courage de votre maman qui a souffert en silence. Ca devait être quelqu'un!

Bon courage à tout son entourage.

Christiane D

Le 30 juillet 2009

Marie-France je suis allée vous "voir" ce 15 juillet dernier. Sous ce soleil de plomb et dans cet immense parc mon coeur a saigné.

Pas vous, tant de beauté de bonté sacrifiées au nom de la souffrance.

Je pense toujours à vous, aussi avec ma famille nous vous faisons "vivre" par la parole, par les pensées.

J'espère que les anges vous "dorlotent" autant que vous avez dorloté tout ce qui avait vie sur cette terre.

Vous êtes une grande dame.

Toutes mes amitiés à votre famille.

Que ce site soit maintenu longtemps nous formons par ces témoignages un "cercle d'amitié" qui honore votre grandeur d'âme.

Christiane

Le 15 août 2009

Aujourd'hui on fête Marie dans les églises et sur les places du monde entier. Dans les familles aussi il y a une Marie à fêter c'est pourquoi je vous célèbre.

"Marie apparaît dans le ciel de l'Apocalyspe de Jean comme une femme ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds et sur la tête une couronne de douze étoiles".

Je vous envoie tout mon amour MARIE.

Tout mon respect à vous sa famille.

Christiane

JL

Le 20 août 2009

A toi Marie-France qui m'a rattrapé dans un livre d'enfance. Je ne peux plus courir dans le vert de tes yeux, je ne peux plus sentir tes parfums voluptueux. Mais tu resteras à jamais prisonnière de ma pensée.

A toi Victor Hugo, à toi Lamartine, dites-lui avec vos mots combien elle me manque.

A toi Belzebuth, que l'enfer déverse ses déluges de feu sur les auteurs de sa souffrance. Que leurs cendres soient englouties dans les ténèbres de l'univers.

Marie-France, pardonne-moi d'exhorter l'esprit du mal, mais la douleur vous emmène à errer devant les portes de l'enfer.

JL

Karo

Le 25 août 2009

Marie-france,

Aujourd'hui tu aurais eu 52 ans, alors de là où tu es, je sais que tu nous vois et nous entends alors je t'envoie ces milles bisousssss pour ton anniversaire.

Tu nous manques et tu resteras toujours ds notre coeur.

Karo

Sandra

Le 26 août 2009

Il y a plus d'un an, un chapitre s'est achevé, la fin d'une merveilleuse histoire d'amour d'une famille, un papa, une maman, leurs deux enfants et leurs chiens ...

Aujourd'hui cette histoire d'amour continue mais la maman et l'un des chiens ont rejoint les étoiles. Un nouveau chapitre a été ouvert, une histoire avec des nouveaux personnages, de nouveaux lieux, et nous sommes en train de l'écrire.

La vie continue, Maman a rejoint les cieux, au calme, mais n'est pas partie sans rien nous laisser. Tout l'amour, la générosité, la délicatesse, la gentillesse, la douceur de sa personne resteront à jamais gravés dans nos coeurs.

Un grand Merci à vous tous de lui renvoyer tout ce qu'elle a donné à travers vos témoignages qui nous touchent beaucoup.

Isabelle Pernod

Le 26 août 2009

Plus d'un an ......

je n'oublie pas la jeune fille blonde qui mangeait une pomme et trouvait que cela suffisait au grand désespoir de Mémé (notre Marie tant aimée : dernières bougies soufflées en famille pour ses 1OO ans....photos gardées, toute notre vie dans quelques couleurs, notre grand mère tant aimée ....dont tu portes dans ton prénom le prénom)

je n'oublie pas nos séjours à grenoble où nous faisions quelques escapades d'enfants et d'adolescents insouciants...... je n'oublie pas, je n'oublie pas, je n'oublie pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bisous, ma cousine...

Christelle Tison

Le 28 août 2009

Je n'oublierais pas cette rencontre avec Marie-France, alors toutes mes pensées vont vers elle et pour vous membre de sa famille.

Merci pour ce petit coin de recueillement.

Christelle, maman de Mathieu et de Lisa

Marie (Pounky Edp)

Le 10 septembre 2009

Je n'oublie pas non plus, je te lis souvent Sandra, quelques fois je lis entre tes mots la douleur du manque de ta Maman et systématiquement je lis l'amour d'une fille à sa mère.

Continuez à écrire votre histoire, continuez a vivre cette vie qui pour elle etait devenue si pesante, cette vie qu'elle aime surement vous voir croquer a pleines dents.

Particulierement à toi Sandra et à ton frère, parce qu'aujourd'hui tu sais comment cela se passe dans le coeur d'une maman, rien n'est plus important que le bonheur et le bien etre de son (ses) enfant(s), alors continuez a avancer avec toute la force que vous pouvez avoir, pour elle, pour vous, pour votre Papa, pour la douce Eva.

D'enormes pensées.

Christiane

Le 1er novembre 2009

Une pensée particulière pour Marie-France

et l'apaisement pour sa famille.

Avec tout mon respect.

Christiane

Le 1er janvier 2010

Marie-France,

Sur terre tout le monde se souhaite la nouvelle année.

Sachez qu'en ce jour vous, l'étoile que vous êtes, brille comme un diamant dans ce grand paradis.

Vous alimentez nos coeurs constamment.

Je me permets de souhaiter à votre famille plein de douceur de paix et d'amour.

Très sincèrement.

Christiane

Le 14 février 2010

Marie-France,

Vous avez tellement donné d'amour autour de vous que vous êtes notre "VALENTINE" à tous.

Toutes mes pensées vont vers vous et votre famille.

Christiane

Le 5 avril 2010

Pâques est là. La résurrection, une "vie nouvelle" éternelle

Vous êtes hors de notre vue, mais pas hors de nos pensées.

Vous êtes de l'autre côté du chemin, tout juste à côté.

Nos coeurs sont tournés vers vous ainsi que votre famille.

Cendrillon d'EDP

Le 3 juin 2010

Sandra, je te croise sur EDP, j'y ai souvent lu ta souffrance d'avoir perdu ta maman. C'est par hasard que j'ai cliqué sur le lien menant à ce blog. J'y ai découvert une grande dame, qui a su dissimuler ses maux pour vous combler d'Amour... Ce soir, très émue par ces témoignages bouleversants d'enfants pour leur Maman, d'époux pour sa moitié, très touchée de cet Amour presque palpable, je pense à vous, qui vivez dans la douleur...

Christiane

Le 15 juillet 2010

Marie-France,

C'est une période particulièrement douloureuse pour tous ceux qui vous ont aimée

Vous étiez un être unique,précieux,rare,imprégné d'un amour incommensurable.

Cette montagne d'amour vous l'avez donnée à tous ceux que vous avez rencontrés, côtoyés sur votre chemin. Vous n'avez eu en héritage que la souffrance.

Vous avez laissé derrière vous un sillage de lumière qui ne s'éteindra jamais.

Puissiez vous Marie-France avoir trouvé un bonheur sans fin.

Mes meilleures pensées à vous sa famille.

Claire Sammour

Le 30 juillet 2010

Puisqu'il m'arrive plus que souvent d'avoir des pensées douces pour vous et aussi pour Marie France, j'ai eu envie de vous le faire partager et vous dire que que vous comptez beaucoup pour nous.

Ces bons souvenirs enrichissent nos moments d'aujourd'hui, elle en serait ravie.

Je vous aime

Christiane

Le 15 août

"PetiteMarie"

Aujourd'hui nous ne parlons que de vous.

Vous avez versé sur nos vies des milliers de roses.

Bonne fête douce Marie.

Sandra

Le 16 août

Je tenais à remercier toutes les personnes qui continuent à faire vivre ce site à travers ces témoignages très touchants ; merci particulièrement à Christiane pour ces messages très doux qui réchauffent le coeur.

On dit que le temps adoussit la peine, 2 ans après elle est toujours là. Ta voix si douce, tes petits coups de fil, tes paroles rassurantes, la chaleur de tes bras, les fous rires, les moments passés ensemble manquent terriblement. J'aurais tant aimé que tu vois grandir Eva, elle te connait à travers les photos et plus tard, elle te connaitra à travers tous nos récits de bonheur que je lui raconterai.

Karo

Le 25 août

Marie-france

Aujourd'hui je pense encore plus fort à toi que les autres jours car c'est ton anniversaire, donc de là où tu es, reçois ce message.

Joyeux anniversaire nounou

Je t'envoie des milliers de bisous

Karo

Christiane

Le 1er novembre 2010

Marie-France,

La naissance et la mort ne sont que des portes par lesquelles nous passons.

Nous n'allons pas cesser de nous retrouver à la source véritable, de nous rencontrer sur des multitudes de chemin de vie.

Que votre repos soit aussi doux que votre coeur fut bon.

Nous ne cessons de penser à vous et à votre famille.

Christiane

Le 1er janvier 2011

Nous envoyons plein d'amour de la terre à notre fée Marie-France et beaucoup de douceur pour 2011 à sa famille.

Nous sommes certains que le petit ange EVA sera la représentante de l'immense héritage de qualités de gentillesse, de douceur, d'amour et autres dont vous étiez l'incarnation.

Christiane.

Christiane

Le 14 février 2011

Un petit coucou à notre Valentine.

Nous étions tous amoureux de vos qualités humaines.

JL

Le 23 avril 2011

Salut MF, salut la blonde aux yeux verts,

Je resterais à jamais ébloui de cette silhouette sculptée par cet élément qui nous protège jusqu’à notre naissance. Ton apprentissage avait commencé dès l’âge de 3 ans.

Tu y évoluais comme un oiseau qui flotte dans les caprices d’Eole.

Nous avons partagé ensemble bien des choses. Tu as écrit tes mémoires et je t’en remercie.

J’ai compris.

Tu m’as épargné de faire des erreurs et de mal servir le code de l’honneur !!

J’ai eu des visions où j’étais abrité dans ton ventre, j’ai eu des visions où je voyais mes cendres se mélangeaient aux tiennes.

Tu le sais, c’est l’habitude de mes voyages dans des pays fantastiques ……..

Il me reste à honorer ton courage, ta beauté, ton intégrité, ton humour au quotidien. Salut MF, tu es partie comme un soldat qui combat jusqu’à la fin, pour l’honneur et pour la liberté des autres.

JL

Pascal VARIS

Le 12avril 2012

Il y a longtemps, très longtemps.....trop longtemps!! nous étions jeunes et nous étions amis d'enfance avec Riri, Nous nous sommes retrouvé en 1975 au foyer SONACOTRA de Grenoble chez Mr et Mme PERNOD....

Et puis la vie a continué, Jean-Luc tu as épousé Marie France et moi j'ai épousé Marie Christine. Nos chemins se sont séparés, je suis retourné dans le sud (nous habitons près de Nîmes) puis j'ai pas mal bougé pour mon travail, y compris en Italie ou je suis resté 4 ans.

Et ce soir de solitude, j'ai eu une pensée pour mes anciens amis et je vous ai recherché. C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la bien triste nouvelle et c'est avec le coeur serré que je te laisse ce message et te dire que je ne peux que partager ta peine mon vieux Riri, même si les mots ne pourront jamais effacer la douleur de la perte d'un être cher. Marie France était une chic fille et je me rappelle encore très bien sa douceur et son grand charme.

Le temps a fait son oeuvre de sape, Où sont nos 20 ans et nos ballades en moto...La vie n'est pas toujours tendre et même souvent cruelle. A bientôt 60 ans il n'est peut-être pas encore trop tard pour se revoir à l'occasion, tu seras le bienvenu.

Ton ancien pote

Pascal VARIS

Claire

Le 13 juillet 2012

Une forte et sincère pensée pour vous, nos amis, en ces moments délicats.

On vous aime fort fort, comme on aime MF aussi.

Sincèrement et Amicalement, les Sammours

Sandrine (du Lama CEA)

Le 13 décembre 2013

Pas un jour, une semaine ne passent sans que je pense à votre maman ,elle me manque beaucoup ,je vais lui déposer des plantes et lui parler .

Rares sont les personnes avec une si belle âme. Je sais que du haut du ciel elle veille sur vous.

Affectueusement.

Sandrine

Sandra

Le 26 janvier 2014

"Oh Marie[Maman], si tu savais" ...

Si tu savais comme je pleure la maman que tu as été. Ton écoute, ton intuition, ton sourire, ton amour.

Si tu savais comme je pleure la mamie que tu aurais pu être.

Si tu savais comme j'aurais aimé prendre simplement un thé avec toi, me promener, parler de la vie ...

"Oh Marie[Maman] si je pouvais, dans tes bras nus, me reposer"

Le temps panse les blessures, mais les cicatrices restent et parfois elles font mal. Aujourd'hui j'ai mal, ta présence me manque.

Je raconte à Eva et Justine que j'aime imaginer que tu es devenue une petite étoile. Un peu comme les amis d'Antoine, dans l'histoire "Antoine et les étoiles".

Alors, quand le ciel est étoilé, nous regardons toutes ces petites lumières qui brillent et nous te voyons. Maman, tu continues de briller dans nos coeurs.

Un grand MERCI à toutes les personnes qui continuent de livrer leur pensée dans ce petit jardin secret, hommage à une Maman qui a beaucoup donné autour d'elle.

Seb

Le 29 janvier 2014

Première fois que je laisse un message ici.

Je ne vais que très rarement te voir à Poisat tout simplement parce que tu es toujours avec moi.

Je ne t'en ai jamais voulu tout comme je n'en ai jamais voulu à personne car il n'y a aucune raison et ce serait se fourvoyer et n'avoir rien compris. Pour moi, la seule façon d'honorer ta grandeur d'âme est de faire preuve de sagesse et d'amour au sens large car tu n'en aurais pas voulu autrement. Et par l'éducation que tu nous as apportée, je suis persuadé que ce sont les bases d'une vie sereine, et grâce à toi, c'est tout naturel.

Tu as marqué à jamais toutes les personnes qui t'ont connu par ta grandeur d'âme. Aujourd'hui mais aussi demain, c'est souvent que les gens me parlent de toi. Tu ne brilles pas seulement dans notre coeur, mais dans celui de tous ceux qui t'ont croisé, et nous ne pouvons qu'être fier d'avoir eu la super Maman que tu as été !

Merci à tous ceux qui lui rendent hommage.

Ecrivez-nous !


Pour savoir qui vous êtes.


Afin de pouvoir vous répondre. Elle ne sera pas divulguée.


Dites-nous ce que vous avez sur le coeur.


Simple mesure contre le spam...